L’enfant qui a survécu

Fantaisie

L’enfant qui a survécu

Fantaisie : c’est un des deux mots qui composent mon univers littéraire. Un mot que je décline dans ce poème, qui évoque la part d’enfance qui sommeille en chacun de nous. 

L'enfant qui a survécu

La Fantaisie (Mon univers Littéraire - 1)

Grandir.

Passer à l’âge adulte.

Qu’est-ce que ça veut dire ?

Se ranger, éviter les tumultes ?

Les émotions vives,

qui partent à la dérive,

on les met sous scellé,

pour se modérer ?

 

Comme si, en étant grand,

on devait tout oublier.

Sa fantaisie, ses rêves d’enfant,

ses excès, sa spontanéité,

pour les transformer en responsabilité.

 

La tête dans les étoiles perd de la hauteur.

Les pieds sur terre prennent de la grandeur.

Et l’imagination se dissipe dans un nuage de fumée,

le nuage du sage, symbole de rationalité.

 

C’est ça ce que veut dire grandir, vraiment ?

Ne pourrait-on pas imaginer les choses autrement ?

Un adulte avec un cœur d’enfant,

qui aime s’amuser,

partir dans de lointaines contrées,

s’échapper de la réalité,

est-il moins adulte pour autant ?

 

Non, évidemment.

 

On peut parfaitement être terre à terre,

tout en sachant développer son imaginaire.

 

On peut croire que l’on sait voler,

comme un oiseau aux ailes molletonnées,

pour ressentir le plaisir de s’évader,

et savourer une douce liberté,

sans d’autre limite,

que celle qu’on veut lui imposer.

 

Tout simplement parce que l’insolite,

qui crépite,

aussi vite,

qu’une pépite,

ça fait du bien.

Beaucoup de bien.

 

Alors, sans hésiter.

Osez.

Osez rêver, osez imaginer, osez créer.

Osez garder en vous cette gaieté,

tout au long de la traversée,

pour pimenter votre vie,

en la parsemant de désirs et d’envies.

 

Comme je l’ai lu dans la rue,

L’adulte créatif, c’est l’enfant qui a survécu.

Et ça, je tâche de m’en souvenir,

dès que je me mets à écrire.

 

Héléna DAHL

Française résidant à Bruxelles, âgée de trente-deux ans, j’ai commencé ma carrière en tant qu’assistante parlementaire au Parlement européen, où j’ai travaillé pendant cinq années. Animée par ma passion de l’écriture, j’aspire aujourd’hui à une carrière d’auteure professionnelle. En effet, écrire a toujours fait partie de moi, et ce dès le plus jeune âge. Mon premier roman, La nuit s’éveille et tout s’éclaire, est une œuvre de fiction basée sur mon récit de vie. Mon deuxième roman, Un homme vrai, raconte l’histoire d’un homme face à la dépression.